S’affirmer pour créer l’intimité

Mis à jour : 16 sept. 2018




Désirez-vous plus d’intimité? avez-vous déjà pensé à vous affirmer davantage pour créer plus d’intimité?


L’intimité est ce qui donne de la profondeur à une relation. Sans intimité la relation restera superficielle : on parle de la pluie, du beau temps, de sport, des manchettes, on parle des autres, on potine, on échange des informations pratiques ; combien cela coute-t-il, as-tu su ce qui est arrivé à untel? Peux-tu aller chercher les enfants? etc. Dans la communication superficielle, on parle de tout sauf de notre intérieur. Ce type de communication est nécessaire, parfois même agréable, mais n’est pas nourrissant sur le plan affectif. Nous n’en retirons pas le sentiment d’être important et aimé, de faire une différence dans la vie de l’autre, nous ne répondons pas à nos besoins affectifs tel que ceux d’être entendu et soutenu dans ce que nous vivons, de nous sentir relié aux autres et d’aimer les autres.


Manquer d’intimité; c’est manquer de nourriture affective, c’est avoir le sentiment d’être loin de l’autre, d’être seul à deux…

Lorsque j’ai ressenti cette solitude, je me suis demandé : comment se fait-il que je me sente si seul alors que je suis en couple, comment se fait-il que je me sente si seul lorsque je suis avec cet ami. Évidemment les premières réponses qui ont émergé ont été que cela était à cause de l’autre; à cause qu’il ou elle ne parlait pas de son vécu, à cause qu’il ou elle n’était pas ouverte, ne m’écoutait pas, etc.

Bien que ces réponses me soulageassent temporairement, elle ne remplissait pas le manque que je ressentais. Je manquais de relation intime. Mon réflexe était de blâmer les autres et de tenter de les changer; pour leurs biens, bien sûr… Mais heureusement, cela n’a pas fonctionné. Je dis heureusement, car cet échec répété dans plusieurs relations m’a contraint à revenir à moi et regarder ce qui partait de moi qui faisais que mon besoin de relation intime n’était pas satisfait. En fait, ce qui partait de moi était que je ne m’affirmais pas.


Lorsque nous ne nous affirmons pas, que nous ne nous exprimons pas, que nous nous effaçons, nous ne rencontrons pas l’autre. Plus justement, c’est l’autre qui ne nous rencontre pas. Pour quoi? Parce que nous n’avons